+32(0)495.40.48.06
info@asblpositiv.com

Les tout premiers aménagements raisonnables

Article écrit pour les éditions Averbode
3 Mar 2020

Les tout premiers aménagements raisonnables

Voilà déjà deux ans que ma collègue logopède (Véronique KEUNEN) et moi-même arpentons les routes de la wallonie à votre rencontre avec la formation aménagements raisonnables.

Une question fréquente nous est posée mais par quoi commencer ?

Pour nous, le premier aménagement raisonnable, est de vérifier que les enfants soient bien dans leurs besoins (cerveau reptilien) : qu’ils aient bien bu, qu’ils n’aient pas manger trop sucré, qu’ils se soient aéré et qu’ils soient reposés… D’accord vous n’êtes pas propriétaire du problème en général, mais en informant les familles et les enfants les choses peuvent évoluer positivement. Vous ne soupçonnez peut-être pas le pouvoir du « MONSIEUR ou MADAME l’a dit »

Le second est de favoriser un climat de classe bienveillant et des émotions positives (cerveau limbique):  retour d’informations régulier sur ce qui va bien, travaille quotidien sur la gestion  des émotions, encouragements, valorisation  des réussites, information sur les forces et les difficultés de chacun avec appui sur les forces…

Seul un enfant bien dans son cerveau reptilien (des besoins) et limbique (des émotions) pourra utiliser de façon adéquate et optimale son néocortex siège de tous les apprentissages, de la mémorisation, de l’attention …

Ceci est valable pour les enfants DYS évidemment mais  il s’agit également d’un aménagement utile et nécessaire pour TOUS. Pour vous les adultes aussi, soyons des exemples.

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :